Ramonage de cheminée: pourquoi et comment ?

Feu éteint, brosse "hérisson" en main, le ramoneur entre en action et s'attaque au nettoyage complet du conduit de cheminée. Plus qu'un nettoyage de printemps, le ramonage est une étape absolument incontournable pour tout utilisateur d'un appareil de chauffage! La suie et les différents dépôts peuvent devenir hautement inflammables s'ils s'accumulent trop longtemps dans le conduit de cheminée. Un entretien régulier vous préserve de tout risque d'incendie et d'intoxication.

Entretien obligatoire

A réaliser 1 à 2 fois par an selon le combustible utilisé et le règlement de votre commune, le ramonage constitue avant tout une obligation légale. Selon un règlement local, défini par arrêté préfectoral ou municipal, tous les conduits de fumée intérieurs ou extérieurs "doivent être maintenus constamment en bon état d'entretien et de fonctionnement et ramonés périodiquement". On parle là aussi bien des conduits de cheminée, de poêle et de chaudière, qu'ils soient alimentés au bois ou au gaz. En cas d'oubli, vous êtes passible d'une amende de 3e classe pouvant atteindre 450€.

Obtenez un devis pour un kit conduit de cheminée

 

Propriétaire ou locataire, qui est responsable ?

Si la cheminée est située dans un bien en location, alors les rôles sont partagés. Le locataire est responsable de la réalisation du ramonage en temps et en heure, tandis que le propriétaire doit assumer la prise en charge financière.
Pour les conduit collectifs, c’est le syndic qui est responsable de l’entretien.


Protection complète

Au-delà de la loi, l'intérêt est aussi bien sûr d'éviter de vous intoxiquer, vous et vos voisins. Si l'entretien n'est pas réalisé, le monoxyde de carbone émis par le conduit de fumées représente un sérieux risque pour la santé -intoxication pouvant entraîner la mort-.

Un conduit ramoné est aussi garant de la performance de l’appareil de chauffage. Un bon rendement permet à la fois de réduire la consommation de combustible et les émissions produites.  

Autrement dit il n’y a que des avantages à être consciencieux dans le ramonage de son conduit de cheminée !

Une affaire de professionnels

Toute personne est en droit de se lancer dans un ramonage "fait maison", mais cela n'est pas conseillé. Il s'agit d'un geste professionnel, nécessitant des connaissances techniques en matière de combustion et de règlementation. Muni d'une sorte de brosse spécifique appelée "hérisson", le ramoneur effectue un nettoyage mécanique de la paroi interne du conduit, en passant soit par le toit, soit par le l'ouverture de l'âtre. Ce ramonage dit traditionnel est réalisé en 20 minutes, pour un coût compris entre 40€ et 90€.

Certificat de ramonage

A la fin de son travail, le ramoneur vous remet "un certificat de ramonage". Vous devez être en mesure de le fournir sur demande à votre commune, mais aussi  à votre assureur. En effet en cas de sinistre dû à un incendie, le certificat en règle constituera votre sésame pour initier toute indemnisation. A préciser que seul un ramoneur professionnel peut vous délivrer un tel certificat. C'est aussi pourquoi il n'est pas intéressant de le faire soi-même, car dans ce cas aucun certificat n'atteste la réalisation et la conformité du ramonage.

Que penser des bûches de ramonage ?

Pour un entretien purement chimique, des bûches de ramonage sont vendues en magasins de bricolage et jardineries. Placées dans le foyer, leur combustion doit faire décoller la suie des parois internes du conduit. Attention ces bûches peuvent aider à l’entretien, mais elles ne peuvent en aucun cas remplacer un ramonage traditionnel fait par un professionnel et vous délivrant un certificat. 


Les experts Chemineeo.fr sont à votre écoute du lundi au vendredi entre 9h et 18h.

Par téléphone au 01 76 36 00 27, ou par email à info@chemineeo.fr

 

A lire également :
Tubage cheminée : comment rénover son conduit ? 

 

Rédiger un commentaire

* Champs obligatoires pour remplir le formulaire.