La norme NF DTU 24.1 pour les conduits de cheminées

Le bâtiment a trouvé sa bible ! Effectivement, cette réglementation a été mis en vigueur afin d’assurer une sécurité permanente aux utilisateurs. Pour les conduits de cheminées nous allons utiliser la NF DTU 24.1 et 24.2 qui constitue le document normatif de référence dans le domaine de l’installation des conduits de fumée et ouvrage fumisterie. Pourquoi choisir des produits NF DTU ? Tout simplement car il certifie une qualité et des performances supérieure. Ces produits sont soumis à des essais rigoureux et contrôlés régulièrement par un organisme indépendant.

 

Définition du NF DTU

Pour faire simple un DTU est un Document Technique Unifié, il précise les conditions techniques à suivre pour la bonne exécution des ouvrages, ainsi que du choix des matériaux et des conditions de mise en œuvre. Le NF DTU se présente comme un mode d’emploi pour les professionnels. Pour la fumisterie nous appliquons :

  • NF DTU 24.1 : Travaux de fumisterie – Systèmes d’évacuation des produits de combustion desservant un ou des appareils.
    • NF DTU P1 : Règles générales
    • NF DTU P2 : Règles spécifiques pour l’installation des appareils à gaz de type B
    • NF DTU P3 : Cahier des clauses spéciales
  • NF DTU 24.2 : Travaux d’âtrerie

 

Sa conception et son champ d’applications

La norme NF DTU 24.1 indique les désignations des composants selon les normes européennes et suivant 6 critères :

conception-normes_blog_chemineeo

  • La température
  • La pression
  • La résistance aux condensats
  • La résistance à la corrosion
  • La résistance au feu de cheminée
  • La distance de sécurité
  • Cette norme impose aussi, de vérifier le dimensionnement du conduit de cheminée selon la norme NF EN 13384-1 (si un appareil est raccordé) ou NF EN 13384-2 (si plusieurs appareils sont raccordés).

Cette norme traite aussi les appareils de combustion et de tous types de combustibles usuels sans limite de puissance :

  • Des conduits de fumées individuels et collectifs
  • Des tubages, des chemisages
  • Des carneaux et des conduits de raccordement destinés à évacuer les produits de combustion des appareils de chauffage, ECS pour des constructions neuves ou des rénovations.

La NF DTU 24.1 traite également les travaux d’entretien et le diagnostic afin d’évaluer l’état du conduit existant avant sa réutilisation :

  • Entretient : Les conduits de fumée doivent être ramonés 2 fois par an, dont 1 fois pendant la période d’utilisation si nécessaire. Un certificat de ramonage doit être remis.
  • Diagnostic : Le diagnostic permet de vérifier l’état du conduit selon 4 critères : - Identification
    • Vacuité
    • Etanchéité
    • Réhabilitation

 

Caractéristiques

On considère 2 notions dans le DTU 24.1 :

  • Le composant : « conduit de fumée » qui relève du fabricant et concerne toutes les informations mentionnées sur le conduit.
  • L’ouvrage : « conduit de fumée » est de la responsabilité de l’installateur. Il concerne la construction ou le montage en conformité avec les textes réglementaires ou les recommandation d’installation du fabricant. Le concepteur de l’ouvrage (installateur) doit désigner l’ouvrage au travers les 6 critères de la DTU (température, pression, résistance à la corrosion, résistance au feu de cheminée et type de matériaux utilisés).

Le marquage CE et la plaque signalétique du produit

Depuis 2005, le marquage CE est obligatoire pour tous les conduits de cheminée. Ce marquage certifie que votre conduit est en adéquation avec la législation européenne.

La plaque signalétique informe sur les performances de l’ouvrage et contient les désignations de celui-ci. Cette plaque est conçue en matériaux inaltérables et installée en position visible.

 

Le dépassement de faîtage

le-depassement-defaitage_blog_chemineeoLes orifices extérieurs des conduits à tirage naturel individuels ou collectifs doivent être situés à 0.40 mètres au moins de toute partie de construction distante de moins de 8 m, sauf si, du fait de la faible dimension de cette partie de construction, il n’y a pas de risque que l’orifice extérieur du conduit se trouve dans une zone de surpression.

 

 

Dévoiements des conduits

devoiement-de-conduits_blog_chemineeoIl ne peut y avoir plus de 2 dévoiements n’excédant pas 45° dans la limite de 5 mètres.

 

 

 

Distance aux matériaux combustibles

La distance de sécurité aux matériaux combustibles se définit en fonction :

distances-aux-materieaux_blog_chemineeo

  • de la température de fumées s’évacuant dans les conduits
  • du coefficient de résistance thermique du conduit de fumée isolé

 

En croisant ces valeurs on obtient la distance à respecter. Lorsque le fabricant indique une distance différente à celle indiquée, il faut installer le conduit à la distance la plus défavorable.

  • TEMPERATURE DE SURFACES DES CONDUITS : la température de surface externe du conduit de fumée, simple ou double paroi, ne doit pas excéder 50°c dans les parties habitables, et 80°c dans les parties non habitables.

 

Le tubage

le-tubage_blog_chemineeoLe tubage a pour but d’assurer l’étanchéité d’un conduit.

Il est interdit de tuber un conduit sur une partie de son parcours. 

Avant de procéder à un tubage il faut procéder à u ramonage voir un débistrage. Il faut aussi vérifier la vacuité du conduit en utilisant une ogive de diamètre légèrement supérieur au diamètre du tube. Cette opération est réalisée dans le sens prévu du tubage.

 

Pour tous conseils, contactez-nous par téléphone au 01 76 36 00 27, ou par mail à info@chemineeo.fr

A lire également :

Rédiger un commentaire

* Champs obligatoires pour remplir le formulaire.